top of page

BIM : Les 3 grandes familles de logiciels

La popularité du BIM ne cesse de croître dans le secteur de la construction et de l'immobilier.


Les logiciels BIM sont de plus en plus nombreux sur le marché et il est parfois difficile pour une entreprise, un maître d'ouvrage ou encore un bureau d'étude qui décide de se mettre au BIM de se retrouver dans cette jungle...🤓

Les logiciels BIM peuvent être classés en 3 grandes familles :


1. Conception ✍🏻


Ces logiciels sont principalement destinés aux professionnels de la construction tels que les architectes, les ingénieurs et les constructeurs qui dessinent.

Il est bien connu que tout projet de construction débute par un dessin ; l'arrivée du BIM n'a pas changé cette règle fondamentale, mais a simplement amélioré la manière dont nous le faisions. Si vous ne modélisez pas ou si vous n'avez pas de modeleur BIM dans votre entreprise ou bureau, ces logiciels ne sont pas faits pour vous...


2. Visualisation/Collaboration 👓

Les logiciels de visualisation et de collaboration BIM sont des outils qui permettent de visualiser et de manipuler des maquettes numériques d'un projet de construction de manière interactive tout en permettant à différent membres d'équipe de collaborer. Sur un projet de construction, ce sont probablement les logiciels les plus utilisés. Ils nécessitent très peu de formation et sont donc accessibles au plus grand nombre.

La plupart de ces logiciels sont capables de lire le format IFC (Industry Foundation Classes) contrairement au logiciel de conception qui favorisent la lecture des formats natifs.


Enfin, ces logiciels offrent une vision globale de tous les aspects d'un projet.


3. Gestion de données 📊

Utilisés pour stocker, gérer et partager des informations sur les projets de bâtiments et d'infrastructures, ces logiciels sont sans doute les plus importants dans un processus BIM.


Ils couvrent l'ensemble du cycle de vie d'un bâtiment, de la conception à son exploitation et la maintenance. Ils permettent au producteur d'information qui ne modélise pas d'intégrer de l'information dans un modèle. Exemple : l'ingénieur acousticien qui intègre le degré acoustique d'une porte dans une maquette numérique.

Pour conclure, il est important de se rappeler que choisir un logiciel BIM n'est pas une décision à prendre à la légère, il est donc conseillé de consulter des experts et de faire des recherches pour comparer les différents logiciels disponibles sur le marché. Il est également essentiel de considérer les mises à jour futures et les améliorations de la technologie pour s'assurer que le logiciel choisi est compatible avec les dernières tendances et technologies de l'industrie, surtout sur des projets qui durent dans le temps. En effet les migrations de version peuvent entrainer des modifications intempestives de vos maquette numériques...


-Simon



Comentarios


bottom of page